L’HUISSIER DE JUSTICE ET LE DROIT DE LA FAMILLE

L’Huissier de justice peut intervenir dans diverses branches du droit de la famille et notamment :

Opposition à mariage

La signification de l’acte d’opposition aux parties et à l’officier d’état civil en cas d’absence de consentement du conseil de famille lorsqu’il est requis par la loi, s’il existe un précédent engagement de mariage de l’une des parties contractantes ou dans le cas de démence du futur époux.

Inventaire des biens meubles propres à chaque époux parce que les bons comptes font aussi les longues et bonnes unions, constatations relatives à la preuve d’une faute du conjoint, aide le conjoint délaissé à rapporter devant le juge la preuve de la faute commise, constatation d’abandon de domicile, sommation de réintégrer le domicile, procédure essentielle en cas de dissolution de la communauté conjugale ou de son maintien.

Obligation alimentaire

Pour obtenir le paiement direct de la pension par un moyen rapide sûr et gratuit.

L’exercice du droit de visite des parents / grands parents

Evite que la communication entre tous les membres de la famille ne soit rompue.

L’Huissier de Justice peut intervenir également dans le cadre de l’union libre

Et notamment dans la rédaction de la convention de pacs, la dénonciation de ladite convention et de l’inventaire des biens propres à chaque contractant.

Il peut également intervenir dans le cadre d’une tutelle ou d’une curatelle

L’Huissier de Justice assure la protection de l’enfant ou de l’adulte dont les facultés sont gravement altérées par des différents moyens. Assignation, signification de jugement, inventaire des biens mobiliers, gestion de patrimoine.

Nos missions peuvent également s’exercer dans le cadre d’obligation alimentaire

L’obligation alimentaire est l’obligation légale de fournir à une personne dans le besoin de l’aide indispensable pour vivre.

Hormis le cadre de la pension alimentaire attribuée dans le cadre d’un divorce ou d’une séparation le tribunal compétent est le Tribunal d’Instance.

Le paiement de la pension alimentaire

L’huissier de justice protège vos droits. Ainsi la pension alimentaire doit être versée sur décision du juge ou convention contraire à votre domicile.

Si la pension alimentaire ne vous est pas versée, adressez-vous à l’huissier de justice le plus proche de chez vous.

Cet officier public et ministériel dispose de deux moyens d’action :

  • La procédure de paiement direct : simple et efficace et sans frais pour vous instituée par la loi du 2 janvier 1973 complétée par le décret d’application du 1er mars 1973.

Qu’elles sont les conditions ?

Votre demande sera recevable dès lors que :

  1. La pension alimentaire aura été fixée par une décision de justice
  2. Une échéance de pension alimentaire n’aura pas été payée
  3. Un tiers (l’employeur dans la plupart des cas et détenteur de sommes : salaires, retraite, indemnités du débiteur de la pension)

Cette procédure vous permet d’obtenir le paiement de la pension alimentaire en cours ainsi que l’arriéré dans la limite de six mois d’impayés (réparti sur 12 mensualités).

Mais l’huissier de justice peut également utiliser les voies d’exécution du droit commun.

Comme tout créancier des sommes d’argent vous pourrez recourir à l’huissier de justice munis des documents indiqués lorsque :

  • L’arriéré de votre pension alimentaire est supérieur à six mois, l’obligation alimentaire prend la forme d’un capital.

La procédure de paiement direct n’est pas applicable. L’huissier de justice mettra alors en œuvre les voies d’exécution classique :

  • Saisie des meubles ou immeubles, de véhicules, des rémunérations ou saisie bancaire.

Besoin d'un conseil

N'hésitez pas à nous contacter pour toutes demandes